Faire la fête !

Faire la fête !

Qu’est-ce que faire la fête? S’amuser entre amis ? Mais lorsque je veux m’amuser, me faire plaisir je suis au centre, or la fête est essentiellement une communion. Jean Vanier, le fondateur de l’Arche décédé la semaine dernière, a écrit un livre dont le titre est « la communauté, lieu de la fête et du pardon ». La fête est le moment où je reconnais le don de la vie, le don de Dieu, le don du frère. Ce n’est pas moi qui suis au centre mais l’autre.

Dès lors la fête est un devoir pour l’homme. Aux jours prescrits l’homme s’arrête pour reconnaître le don de Dieu dans sa création (fête des vendanges, des semailles, des moissons, naissance etc.) ou dans son engagement pour sauver les hommes (libération d’Egypte avec Pessah, pardon des péchés et vie éternelle avec Pâque). La fête devient alors un vrai lieu de communion de Dieu et des hommes.

A l’aumônerie nous fêtons notre patron, saint Philippe Néri (26 mai). Il intercède pour nous auprès de Dieu, il favorise entre nous la fraternité et la joie, il porte les projets que nous mettons en place et pour lesquels nous rendons grâce ; et que de projets et d’initiatives cette année :

  • un pèlerinage auprès de Notre-Dame de Longpont au début de l’année universitaire,

  • la formation PaPaDieu au premier semestre sur le mystère de la différence sexuelle,

  • l’annonce de l’Évangile sur la place de Jussieu,

  • le jeûne et la prière pour les victimes d’abus de la part de prêtres ou religieux,

  • une véritable vie fraternelle à l’aumônerie (tisanes, tarot, discussions sans fin etc.),

  • les soirées du mardi autour de la vocation de l’homme (mariage et célibat),

  • une récollection à Solesme au début du carême,

  • la célébration des messes à la prison de la Santé à partir du mois de mars,

  • le chemin de croix les vendredis de carême, les veillées d’adoration, les laudes du mardi, les messes, les partages bibliques,

  • et puis Assise en perspective (départ le 26 mai!) et Lourdes au mois d’août.

Cette liste non exhaustive témoigne du don de Dieu et du don du frère ; elle témoigne de l’amitié qui naît et se développe. Alors comment ne pas se réjouir et faire la fête ? Si nous ne le faisons pas alors la vie s’éteint, nous resterons seuls, mais si nous faisons la fête ce que nous avons vécu s’enracinera et portera du fruit en abondance, le fruit de la grâce qui se répand et qui est source de joie ! Alors venez nombreux vous réjouir en rendant grâce à Dieu par l’intercession de saint Philippe pour cette année universitaire :

14h – préparation des salades et gâteaux à l’aumônerie

17h – préparation du barbecue et installations à Saint Séverin

19h – messe d’action de grâce à Saint Séverin

20h – dîner festif dans le cloître de Saint Séverin

Votre aumônier,

Geoffroy de Talhouët