L’Édito du Père Geoffroy : C’est l’hiver…

L’Édito du Père Geoffroy : C’est l’hiver…

C’est l’hiver. Il paraît que l’on déprime en hiver. Il fait froid, les journées sont plus courtes, le soleil est caché sous les nuages… Et pourtant la lumière est là à qui sait la voir. Je pense d’abord aux JMJ de Panama auxquelles nous avons participé depuis Paris, puis à ce nouveau semestre qui commence avec la suite de notre formation. Voilà au moins deux rayons de lumière réjouissants.

Je vous encourage à reprendre l’homélie du pape lors de la messe de clôture ainsi que son message lors de la conférence de presse dans l’avion du retour. Lors de la messe il nous exhorte (je m’inclus dans les destinataires !) à accueillir l’amour de Dieu et à tomber « amoureux de la mission » qu’il nous confie: « Dieu est réel parce que l’amour est réel, Dieu est concret parce que l’amour est concret […] Sentez que vous avez une mission et tombez-en amoureux, cela décidera tout. Nous pourrons tout avoir, mais, chers jeunes, s’il manque la passion de l’amour, tout manquera. La passion de l’amour aujourd’hui ! Laissons le Seigneur nous aimer et nous conduire vers demain ! »

Et dans l’avion, répondant à une question sur les JMJ, il souligne l’importance du cœur dans notre existence. Souvent nous somme trop cérébraux, il nous manque le cœur « Je dis toujours aux jeunes : ce que vous faites dans la vie, vous devez le faire en marchant, et avec les trois langages : celui de la tête, celui du cœur, et celui des mains. Et les trois langages harmonisés, de façon à ce que vous pensiez ce que vous sentez et ce que vous faites, que vous sentiez ce que vous pensez et ce que vous faites, et que vous fassiez ce que vous sentez et ce que vous pensez. »

Fort de ces exhortations nous pouvons reprendre ce semestre l’étude, celle de la Parole de Dieu. Au premier semestre nous avons étudié la différence sexuelle entre l’homme et la femme. Un des fruits de cette étude fut l’établissement d’une relation entre cette différence et la vocation au mariage comme spécificité humaine. Le Christ apporte une nouveauté avec la possibilité du célibat pour le Royaume. Notre société oublie qu’elle trouvera le bonheur dans cet engagement et elle le cherche dans la réussite, les idées ou les projets personnels. Ce n’est pas un projet qui nous rend heureux aujourd’hui mais le don désintéressé de nous-même (cf. saint Jean-Paul II). Pour nous aider à réfléchir sur ce thème le mardi soir il y aura bien sûr la Parole de Dieu (Écriture et Tradition), mais aussi de nombreuses personnalités, juives et chrétiennes, mariées et célibataires nous livrant leur réflexion et leur témoignage sur ce mystère propre à l’humanité, homme et femme.

Enfin s’il fallait un dernier rayon de soleil source de grâce c’est la perspective de notre pèlerinage en Italie du 26 mai au 1er juin 2019. Après les reliques du Christ à Turin nous contemplerons son visage dans l’œuvre de Fra Angelico à Florence avant de cheminer avec son frère, François, à Assise. N’hésitez pas à vous inscrire maintenant!

C’est durant l’hiver que le printemps se prépare. Soyons dans la joie et l’action de grâce de ce qui nous est donné aujourd’hui, cela portera du fruit, aujourd’hui, demain et pour l’éternité!

Votre aumônier

Geoffroy de Talhouët